banquette

banquette [ bɑ̃kɛt ] n. f.
• 1681; « selle » 1417; de l'a. provenç. banqueta, dimin. de banc
ISiège à plusieurs places, relativement dur, avec ou sans dossier. Une banquette de piano. Banquettes de restaurant, de métro, de train. La banquette arrière d'une voiture. IIPar anal. de forme
1Plateforme située derrière le parapet d'un rempart ou le revers d'une tranchée, et de laquelle on peut tirer à couvert. Banquette de tir.
2Banquette irlandaise : talus gazonné qui sert d'obstacle dans les courses de chevaux.
3Banquette de sûreté : parapet de terre établi le long d'une route.
4Petit chemin pour les piétons le long d'une voie, d'un canal. trottoir.
5Archit. Banc en pierre pratiqué dans l'embrasure d'une fenêtre. Tablette d'un mur d'appui.

banquette nom féminin (ancien provençal banqueta, de banc) Banc ou tabouret allongé, à quatre, six ou huit pieds, rembourré ou canné. Siège d'un seul tenant. Siège commun aménagé dans une voiture de chemin de fer, de métro, sous forme de banc. Architecture Banc de pierre dans l'embrasure d'une fenêtre (architecture médiévale). Eaux et assainissement Trottoir réservé le long du canal d'un aqueduc. Chemin de fer Largeur de la plate-forme ménagée à l'extérieur et au pied de la couche de ballast. Mines Partie inférieure du banc à abattre, lorsque l'exploitation se fait en deux temps. Surface horizontale entre deux gradins verticaux ou fortement inclinés. Pédologie Replat en petite terrasse et bourrelet, à très faible pente longitudinale, généralement aménagé sur un versant à forte déclivité pour lutter contre l'érosion. Travaux publics Épaulement conservé dans les talus des tranchées ou des remblais pour leur donner plus de stabilité. ● banquette (expressions) nom féminin (ancien provençal banqueta, de banc) Jouer devant les banquettes, devant une salle de spectacle presque vide. Banquette de glace, glace littorale composite formée par la congélation des eaux marines et continentales et le tassement des congères. Banquette de halage, synonyme de chemin de halage. Banquette de sûreté, parapet en terre, que l'on établit le long des routes en remblai ou à flanc de coteau. ● banquette (synonymes) nom féminin (ancien provençal banqueta, de banc) Géographie. Banquette de glace
Synonymes :
Navigation intérieure. Banquette de halage
Synonymes :

banquette
n. f.
d1./d Banc rembourré.
|| Banquette arrière d'une automobile.
d2./d AGRIC Replat artificiel étroit établi horizontalement ou en pente douce, pour lutter contre l'érosion du sol.
|| Remblai de terre servant de parapet le long d'un ravin.
(France rég.) Accotement herbeux.
|| Gradin pratiqué au flanc d'un talus.
|| Banquette de tir: dans une fortification, marche permettant d'accéder à un emplacement de tir.
d3./d ARCHI Banc de pierre dans une embrasure.

⇒BANQUETTE, subst. fém.
A.— Siège.
1. Banc canné ou rembourré, avec ou sans dossier, occupé par une ou plusieurs personnes. Banquette de piano; banquette d'une voiture, d'un wagon :
1. DAVID. — Et voici, monseigneur, la pièce que j'ai promis à Vos Seigneuries de rédiger pour les faire asseoir... sur le trône de France.
CHICOT, à part. — ... tout le monde veut donc s'y asseoir, sur le trône des Valois? Ce n'est plus un fauteuil, c'est une banquette.
A. DUMAS Père, La Dame de Monsoreau, 1846, III, 6, p. 229.
P. méton. Personnes occupant une banquette :
2. Vainement Buisson essaya d'ouvrir la bouche ... les banquettes se soulevèrent, il fallut baisser le rideau, et le troubadour vert bleu, rouge et jaune, disparut dans la tempête des sifflets...
A. DAUDET, Trente ans de Paris, 1888, p. 136.
Loc. fam. Faire banquette. Rester assis, dans une soirée dansante, sans jamais danser et, p. ext. rester spectateur sans prendre part à une action :
3. Jupien vint me chercher dans l'antre obscur où je n'osais faire un mouvement. « Entrez un moment dans le vestibule où mes jeunes gens font banquette, pendant que je monte fermer la chambre; puisque vous êtes locataire, c'est tout naturel. »
PROUST, Le Temps retrouvé, 1922, p. 829.
THÉÂTRE. Jouer devant les banquettes, pour les banquettes. Jouer devant une salle presque vide :
4. L'Observateur parle en prophète (...) Il vous calomniera gaiement dans vingt salons où il est essentiel comme une première pièce sur l'affiche, ces pièces si souvent jouées pour les banquettes...
BALZAC, Mme Firmiani, 1832, p. 361.
2. P. ext.
a) Impériale d'une diligence, d'un omnibus (attesté dans la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe s.).
b) ,,Banc en pierre pratiqué dans l'embrasure d'une fenêtre`` (ROB.).
c) ,,(Petite) planche sur laquelle l'ouvrier est assis, dans les manufactures de soie`` (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.).
B.— P. anal.
1. Petite élévation, petite levée de terre, horizontale et allongée. Banquette de gazon, banquette gazonnée :
5. Sur les banquettes de la route, quelques pauvres clochettes bleues balançaient au vent qui tenait tout l'espace.
POURRAT, Gaspard des Montagnes, À la belle bergère, 1925, p. 289.
2. Emplois techn.
ARCHÉOL., ARTS DU SPECTACLE. Mur bas, table de pierre délimitant la circonférence d'une enceinte (cf. J. DÉCHELETTE, Manuel d'archéol. préhist., celt. et gallo-romaine, t. 3, 1914, p. 124).
Rem. Au cirque, la banquette désigne le ,,talus qui limite l'aire des exercices dans la piste des cirques ambulants`` (Lar. encyclop.; v. aussi GITEAU 1970).
ARCHITECTURE
a) ,,Appui d'une fenêtre, lorsqu'il ne s'élève qu'à hauteur de siège et qu'il est surmonté d'une barre en bois ou en fer`` (NOËL 1968). ,,Menuiserie qui recouvre cet appui en avant et par-dessus`` (Lar. 19e).
b) ,,Tablette en saillie placée devant les trous d'un pigeonnier`` (Lar. 20e).
c) Base, socle :
6. Les galeries [des cloîtres] étaient éclairées par les arcades percées dans les façades ... Le passage [d'une partie] des ... arcades était intercepté par une banquette ..., sur laquelle reposaient les colonnes ou les piliers.
A. LENOIR, Archit. monastique, t. 2, 1856, p. 301.
d) ,,Tablette d'un mur d'appui`` (ROB.).
e) ,,Pièce de bois placée horizontalement au bas d'un comble`` (cf. E. ROBINOT, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment, t. 4, 1928, p. 49).
CHIM. ,,Partie d'une cuve à mercure sur laquelle on pose les éprouvettes, les flacons renversés, etc.`` (DUVAL 1959).
FORTIF. Plate-forme située derrière le parapet d'un rempart ou le revers d'une tranchée, et où s'abritent les tireurs :
7. Voici que, près de moi, des fusils partent. J'ai monté, sur la banquette de tir, et je fouille à la jumelle l'aube noyée, trouble comme une lumière d'aquarium.
VERCEL, Capitaine Conan, 1934, p. 236.
GÉOGR., GÉOL. Replat rocheux, horizontal et de forme allongée :
8. J'avais porté Vanessa au bord du ruisseau, qui laissait entre lui et la roche l'espace d'une étroite banquette où poussait une herbe profonde et noire; ...
GRACQ, Le Rivage des Syrtes, 1951, p. 160.
HORTIC. ,,Palissade à hauteur d'appui, entre les arbres d'une contre-allée`` (Nouv. Lar. ill.). Buis taillés en banquettes (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 48).
MINES ET CARR. Couche d'argile horizontale (cf. A. BRONGNIART, Traité des arts céram., t. 2, 1877, p. 258).
PÉDOL. Replat artificiel, établi horizontalement, souvent plus long que large, destiné à la culture :
9. ... par la fenêtre ouverte où grimpaient, en guise de jalousies, des capucines et des volubilis, on entendait le bourdonnement sourd des mouches à miel dans les banquettes de balsamines, et, par moments, des bouffées d'air tiède apportaient du fond de la cour des émanations poivrées de gingembre et de noix muscade.
THEURIET, La Maison des deux barbeaux, 1879, p. 110.
TECHNOL. ,,Bandes de fer placées dans les fourneaux des forges pour soutenir une portion de la charge du minerai et du charbon`` (Mots rares 1965).
TRAV. PUBL.
a) Rebord, chemin peu élevé pratiqué au pied d'un édifice, le long d'une chaussée, d'un canal, ou à l'intérieur d'un passage souterrain :
10. De nos jours, après avoir creusé la galerie de Clichy, avec banquette pour recevoir une conduite maîtresse d'eau de l'Ourcq, travail exécuté en tranchée, à dix mètres de profondeur; ...
HUGO, Les Misérables, t. 2, 1862, p. 524.
b) Talus ou mur peu élevé, établi le long d'une route située à flanc de montagne :
11. Quand la roche vive est verticale ou déborde sa base, ils [les montagnards] ont soin d'y accoler un support de briques ou de caillous en forme de terrasse ou de banquette : quand elle a des aspérités ou des pointes saillantes, ils s'y prennent de manière qu'outre la banquette projetée ils y gagnent encore un parapet, tant ils ont de tact et de bon sens.
DUSAULX, Voyage à Barège, t. 1, 1796, p. 126.
c) Masse de terre déposée le long de la tranchée d'où on l'a extraite. Retraite ménagée dans la paroi d'une fouille, pour y jeter les terres qu'on déblaie du bas, afin de les renvoyer de là sur le bord de la fouille; échafaud formé de boulins et de planches servant au même usage.
En banquette (travailler). Rejeter par côté la terre provenant du bas d'une tranchée (cf. ROB. Suppl. 1970).
Sur banquette (jet vertical) (cf. E. ROBINOT, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment, t. 1, 1924, p. 21).
d) Plate-forme de faible hauteur située à l'extérieur et au pied du ballast d'une voie de chemin de fer (cf. Ch. BRICKA, Cours de ch. de fer, t. 1, 1894, p. 60). Banquette de la voie (Lar. encyclop.).
TURF. Banquette irlandaise. Talus gazonné servant d'obstacle.
Au fig. :
12. Le retour de Boulanger surexciterait les esprits, prêterait à d'immenses manifestations et permettrait de franchir, dans un coup d'emballement, l'effrayante banquette du 22 septembre.
BARRÈS, L'Appel au soldat, 1900, p. 428.
VITIC. Bande de terre de faible largeur entre les pieds d'une vigne, que la charrue ne peut labourer (cf. G. PASSELÈGUE, Les Machines agricoles, 1930, p. 46).
PRONONC. :[]. Durée mi-longue pour la 1re syll. dans PASSY 1914. (Pour l'indication d'une durée longue, cf. FÉR. 1768 et FÉR. Crit. t. 1 1787).
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. a) 1417 « selle » (Lit. ex Reg. 170, ch. 109 dans DU CANGE, s.v. Banqus t. 1, p. 561c : Une celle [selle] que l'en appelle au pays [de Languedoc] Banquette), attest. isolée; b) 1681 [daté 1677 par FEW] ameubl. « banc, qqf. recouvert et rembourré, servant à s'asseoir » (Inventaire du château du Val dans HAVARD, Dict. de l'Ameubl. et de la Décoration, 1887 : Quatre banquettes couvertes de brocatelle de Venise fond aurore à ramages verts); 2. a) 1636 fortif. (V. DE BEAUVILLÉ, Recueil de doc. inédits concernant la Picardie, t. 1, 1860-82, p. 296 : il y a une fort bonne contrescarpe, avec son corridor, fortifiée de parapet et de banquettes); b) 1676 p. et ch. « petit chemin surélevé réservé aux piétons le long d'une voie » (A. FÉLIBIEN Des Principes de l'archit., [...], Paris, p. 487); c) 1743 gén. au plur. hortic. (LIGER, Nouv. maison rustique, 5e éd., t. 2, p. 359); d) av. 1866 turf banquette irlandaise (L. Bertrand dans Lar. 19e).
1 prob. empr. (d'apr. la 1re attest.) à l'a. prov. banqueta « banquette » (Pt LEVY (E.)) lui-même dér. de l'a. prov. banc « id. »; à rapprocher du fr. prov. 1 « petit banc pour traire » (DUR.); 2 dér., avec suff. -ette du norm. banque (banque2 étymol. 2), corresp. du fr. banche géologie.
STAT. — Fréq. abs. littér. :745. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 333, b) 1 246; XXe s. : a) 1 533, b) 1 293.

1. banquette [bɑ̃kɛt] n. f.
ÉTYM. 1681; « selle », attesté comme mot du Languedoc, 1417; de l'anc. provençal banqueta « banquette », dér. de banc.
Siège à plusieurs places, relativement dur, avec ou sans dossier. || Banquette de piano. || Banquette cannée, rembourrée, d'une salle d'attente. || Banquette en bois des anciens wagons. || Les banquettes d'un café, d'un restaurant. || S'asseoir sur une banquette. || La banquette arrière d'une automobile. || Banquette-lit (→ 1. Camion, cit. 6).
1 (…) une petite route caillouteuse qui faisait sauter les voyageurs sur les banquettes du break.
Maupassant, Notre cœur, p. 95.
2 Elle leva les mains, regarda Florent une dernière fois, s'assit sur la banquette rembourrée du comptoir, ne desserra plus les dents.
Zola, le Ventre de Paris, t. I, p. 113.
3 Ça, c'était la banquette. C'est-à-dire le dossier, ces trucs avec des barres de cuivre où on peut mettre son chapeau et son pardessus.
Claude Simon, le Palace, p. 51.
Loc. fam. Faire banquette : attendre.
4 Jupien vint me chercher dans l'antre obscur où je n'osais faire un mouvement. « Entrez un moment dans le vestibule où mes jeunes gens font banquette, pendant que je monte fermer la chambre; puisque vous êtes locataire, c'est tout naturel. » Le patron y était, je le payai.
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 829.
Loc. (voc. du théâtre). Jouer devant les banquettes, pour les banquettes : jouer devant une salle vide ou presque vide.
HOM. 2. Banquette.
————————
2. banquette [bɑ̃kɛt] n. f.
ÉTYM. 1636, art milit.; de 2. banque, II.
1 Amas de terre formant un talus; plate-forme naturelle ou artificielle. || Une étroite banquette rocheuse.
Techn. (milit.). Plate-forme située derrière le parapet d'un rempart ou le revers d'une tranchée, et de laquelle on peut tirer à couvert. || Banquette de tir.
(1855, banquette, sans déterminant, in Petiot). || Banquette irlandaise : talus gazonné qui sert d'obstacle dans les courses de chevaux.
(1743). Replat, talus allongé destiné à la culture. || Des banquettes de fleurs.
Banquette de sûreté : parapet de terre établi le long d'une route; petit chemin pour les piétons le long d'une voie. Trottoir. || Banquette de halage, le long d'un canal. || Banquette de la voie, le long d'une voie de chemin de fer.
Loc. Techn. || En banquette.
0 Près d'une tranchée que les terrassiers creusent, il y a un vieux qui travaille « en banquette », c'est-à-dire à rejeter par côté la terre qu'on lui envoie d'en bas.
Georges Navel, Travaux, p. 173.
2 a Archit. Banc en pierre pratiqué dans l'embrasure d'une fenêtre; tablette d'un mur d'appui.
b Tablette en saillie d'un pigeonnier.
c Appui de fenêtre assez bas, surmonté d'une barre.
d Pièce de bois horizontale, au bas d'un comble.
3 Hortic. Palissade à hauteur d'appui.
HOM. 1. Banquette.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Banquette — de style Louis XVI fabriquée en France probablement vers les années 1860. Les piétement, châssis, dossier et accotoirs sont en acajou massif tandis que l assise, les coussins et la tapisserie sont en velours de laine. De dimensions peu communes,… …   Wikipédia en Français

  • Banquette — Ban*quette , n. A bench or seat for passengers on the top of a diligence or other public vehicle. [1913 Webster] My brother in law . . . took refuge in the banquette. Mrs. Howe. [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • banquette — BANQUETTE. s. f. Terme de Fortification. Petite élévation de pierre, de terre, ou de gazon, pour tirer pardessus le parapet d un bastion, ou le revers d une tranchée.Banquette, est aussi une sorte de banc rembourré. [b]f♛/b] On appelle Banquettes …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • banquette — 1620s, raised platform in a fortification, from Fr. banquette (15c.), from It. banchetta, dim. of banca bench, shelf (see BANK (Cf. bank) (1)) …   Etymology dictionary

  • banquette — Banquette. s. f. Terme de fortification, petite eslevation de pierre, de terre, ou de gazon, pour tirer par dessus le parapet d un bastion. Banquette de gazon …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Banquette — Ban*quette , n. [F. See {Banquet}, n.] 1. (Fort.) A raised way or foot bank, running along the inside of a parapet, on which musketeers stand to fire upon the enemy. [1913 Webster] 2. (Arch.) A narrow window seat; a raised shelf at the back or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Banquette — Banquette, s. Bankett …   Lexikon der gesamten Technik

  • Banquette — (frz.), s. Bankett …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Banquette — (frz. Bankett), die Erhöhung hinter der Brustwehr, auf welche die Soldaten treten, wenn sie feuern …   Herders Conversations-Lexikon

  • banquette — ► NOUN ▪ an upholstered bench along a wall. ORIGIN French, from Italian banchetta little bench …   English terms dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.